I will wait for you …

 

Le temps peut très souvent nous sembler long quand nous sommes en attente d’une réponse, d’une confirmation ou d’un accomplissement. Les jours passent, les circonstances restent les mêmes ou si elles évoluent, elles ne le font pas de manière à changer notre réalité telle que nous la souhaiterions. Nous attendons.

Quand ? Comment cela arrivera-t-il ? Combien de temps encore ?

Ces questions restent en suspens et résonnent en nous au rythme des secondes, minutes et heures qui défilent. Que faire ?

Le temps devient soit dans un cas un ennemi, soit dans un autre un allié silencieux, impassible, mais certain. Tout dépend du point de vue au travers duquel nous regardons les choses.

Deux écoles se profilent alors : celle de ceux qui voient le verre à moitié vide et celle de ceux qui le voient à moitié plein. Pour l’avoir expériménté (et pour être honnête : l’expérimente encore !), c’est notre état d’esprit pendant l’attente qui détermine premièrement la sensation de longueur du temps et je pense aussi l’accession à la terre promise.

Les pensées et plus généralement le domaine de notre mental sont un champs de bataille terrible ! Je me rappelle tant de fois avoir dû lutter contre mes propres pensées. Au final, je n’ai jamais vraiment pensé que L’enfer c’est les autres, pour ne pas citer Jean-Paul Sartre, mais je pense sincèrement qu’au fond l’enfer c’est nous. Car nous avons le pouvoir entre nos mains de devenir l’artisan de notre réussite et en même temps l’instigateur de notre propre perte. C’est terrible …

Au sujet du pouvoir d’attraction que nous détenons sur notre vie, la bible dit 2 choses, pour n’en citer que deux :

1/ En proverbes 18 : 21 version du Semeur : « La mort et la vie sont au pouvoir de la langue : vous aurez à vous rassasier des fruits que votre langue aura produits »

2/ En Job 3 : 25 version du Semeur : « Tout ce que je redoute, c’est cela qui m’arrive, les maux que je craignais ont tous fondu sur moi »

Aujourd’hui encore, en relisant ces passages, je réalise la puissance de ces réalités bibliques indissociables d’une réelle connexion à la volonté de Dieu pour notre vie. Ces passages nous apprennent qu’en faisant premièrement attention à ce que nous pensons, à ce que nous confessons et en nous soumettant à la volonté du Seigneur nous avons le pouvoir d’attendre dans la paix (ou pas) et de transformer notre univers afin que celui-ci, spirituellement parlant, devienne un terrain favorable, un écrin préparé et adapté à l’objet de notre attente. C’est donc un choix, voire un pouvoir.

Le pouvoir de ne pas subir les évènements, mais celui d’être collaborateur avec le Père, dans le calme et la confiance, de l’accomplissement de ce qui avait déjà été planifié pour nos vies. Et bien souvent quand nous attendons et restons dans cet état d’esprit, nous entrons petit à petit dans la vision, dans la dimension du Seigneur pour notre vie. Le ciel commence peu à peu à s’éclaircir, les nuages se dissipent, l’horizon apparaît et nous laisse entrevoir la fin de la course. La foi vient alors accomplir son travail de soutien et nous porte jusqu’au temps, le fameux temps, de l’accomplissement.

Whaouh Seigneur, tu sais à quel point j’ai besoin de rester dans cette réalité. Combien j’ai besoin chaque jour de me présenter à toi avec des pensées sanctifiées. Aide moi je t’en supplie à rester connectée, scellée à cette réalité, TA réalité non celle qui m’entoure mais celle que TU as dite, déclaré, affirmé, assuré pour ma vie.

Fais-le et bientôt je pourrai chanter avec légèreté « I don’t mind waiting » de ta servante Juanita Bynum.

Pour le moment commençons avec « I will wait for you »

Bonne écoute et bon courage dans votre marche certaine vers votre Promise Land !

http://www.youtube.com/watch?v=5SBLyQ8slw8&feature=related

I will wait – Jason Upton

8 Small Talks sur I will wait for you …

  1. timothé
    23 mai 2013 at 12 h 48 min (9 années ago)

    Bonjour Sarah,

    merci pour ta réponse, oui, tu peux prendre mes propos comme un encouragement.
    en relisant encore plus haut, j’ai compris que tu avais trouvée la personne qui partage maintenant ta vie, ai je bien compris, ??
    quoi qu’il en soit, marcher avec Dieu et lui faire encore confiance est toujours pour notre bien, et notre formation spirituelles dans ce monde.

    je te laisse un verset :
    PSAUMES 36/8 – 13

    bonne journée

    Répondre
    • Sarah
      23 mai 2013 at 20 h 08 min (9 années ago)

      Merci Timothé ! Je vais de ce pas lire le verset en question. Pour la petite question c’est oui ! Et nous avons mis nos vies en commun depuis près de 4 ans aujourd’hui. Bonne soirée et à bientôt !

      Répondre
  2. timothé
    22 mai 2013 at 12 h 47 min (9 années ago)

    bonjour Sarah, je découvre actuellement ton site avec ce sujet précis.

    ce que je pense ?
    quand je regarde ton site, et tes idées, tes réflexions, tu as déjà montré tes qualités, ta détermination, et aussi ton désir de  » faire avec Dieu »,

    > je reprends une phrase de ton paragraphe
    :  » Le pouvoir de ne pas subir les événements, mais celui d’être collaborateur avec le Père »

    Ta force ce trouve dans ta capacité a bien faire. tu as des vertus, tu travailles déjà en collaboration avec Dieu, donc il s’occupe de ton besoin.

    Frantz

    Répondre
    • Sarah
      23 mai 2013 at 12 h 16 min (9 années ago)

      Bonjour Timothé, bienvenue sur le blog. J’espère que ta découverte aura été agréable. Fais comme chez toi ! Merci pour ce « reminder » que je prends comme une parole d’encouragement. Bonne journée à toi. More subjects to come, so stay tuned !

      Répondre
  3. Sephora
    28 avril 2012 at 23 h 38 min (10 années ago)

    coucou sarah,
    que Dieu te bénisse pour cet article très encourageant qui me rappelle que la volonté de Dieu doit toujours être la priorité.
    que le Seigneur te bénisse pour ce blog

    Répondre
    • Sarah
      29 avril 2012 at 19 h 10 min (10 années ago)

      Merci ma belle pour ce commentaire encourageant ! Que le Seigneur te bénisse également !

      Répondre
  4. Noé C.
    30 mars 2012 at 12 h 00 min (10 années ago)

    Ah l’impatience… Le problème n°1 des prières inexaucées !
    Merci pour cet excellent article. On en redemande !! ;).

    Répondre
    • Sarah
      31 mars 2012 at 13 h 26 min (10 années ago)

      Oh oui ! Merci pour ce commentaire qui m’encourage à continuer. Excellente journée !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués d'un *






Commenter *