Love waits // #2 Virginité, abstinence, chasteté : quelles significations aujourd’hui ?

Le sujet de l’abstinence sexuelle avant le mariage est un sujet complexe, délicat et difficile à traiter. D’une part parce qu’il aborde un aspect profondément personnel de l’individu et du couple et d’autre part en raison du caractère purement spirituel et sacré qu’il revêt.

Il n’est pas rare de constater au sein même de la population chrétienne de grandes divergences d’opinion à ce sujet ou s’il n’existe pas de divergences notoires, on constatera une difficulté à aborder le sujet dans les églises, au sein des cours de préparations au mariages ou lors d’ enseignements adressés aux jeunes chrétiens par exemples.

Pourquoi ce sujet dérange-t-il ?

Je dirai parce qu’ humainement parlant il est tout simplement difficile pour un homme comme une femme de résister à l’attraction physique qui naît naturellement entre deux individus qui se plaisent. Egalement parceque défendre un tel sujet induit d’être convaincu qu’il est possible de tenir.  Or peu de gens actuellement pensent qu’il est possible de résister aux élans de notre chair. Le peu d’exemples concrets, le conformisme et la réelle difficulté à y croire sont les causes du rejet de l’abstinence pré-maritale. Les multiples sollicitations « sexuelles » auxquelles nous sommes largement confrontés renforcent d’autant ce sentiment d’impuissance.

En effet, même sans avoir eu d’expériences sexuelles nous sommes très tôt plus ou moins informés sur le sujet. A l’école, au travail, à l’église, dans nos cercles d’amis, à la télévision. Le sexe a pris dans nos sociétés actuelles une part très importante. Il est devenu l’ingrédient essentiel dans l’équation d’un blockbuster (film à forte audience), l’élèment indispensable d’une publicité vantant les mérites d’un yaourt et le sujet favoris des discussions de café. La sexualité est devenue omniprésente, à tel point que le désir manifesté par certains de ne pas se laisser absorber par cette mouvance générale est devenu un positionnement marginal.

Cette série d’articles sur le sujet a été conçue afin de témoigner du fait que décider de s’abstenir est un choix réalisable et réaliste que l’on peut tenir encore aujourd’hui par la grâce de Dieu.

Virginité, chasteté … quelle significations ?

Les termes de virginité, abstinence, chasteté ou encore pureté sont de nos jours quelque peu galvaudés. Ils ont perdu au fil du temps de leur sens. Aujourd’hui, oser avouer que l’on est vierge est assez courageux. Pourquoi ? car le culte du rapide, du tout de suite, du pourquoi attendre, rend le fait de désirer attendre insensé. Tout un tas de raisonnements soutiennent cette thèse, comme celle qui énonce que l’on ne peut s’aventurer à épouser quelqu’un que l’on a jamais sexuellement testé ! Ce genre de pensées sous-entend qu’un être humain peut être testé sur un et unique aspect et surtout cela sous-entend également que les « performances » sexuelles sont figées et non pas évolutives ! Je crois qu’un être humain vaut beaucoup plus que cela et qu’une relation entre deux personnes souhaitant s’engager ne se juge pas uniquement sur un seul aspect.

La définition du dictionnaire pour le mot vierge est : le caractère d’une personne qui n’a pas connu de relation sexuelles. Une relation sexuelle est le fait pour deux personnes de partager une intimité sexuelle.

Plus qu’une union : une alliance

J’ai eu la grâce de grandir élevée par une mère profondément animée par le désir de nous équiper au mieux pour notre vie. Elle nous a très tôt (mes soeurs et moi), appris à discerner le bien du mal, à faire des choix et à observer la parole de Dieu. L’un des sujets qu’elle abordait très souvent était celui de la virginité. Notre mère nous parlait avec empressement, nous répétant sans cesse que nous étions des personnes de grandes valeurs créées par le Seigneur. Que nos corps étaient son temple et que par conséquent nous devions lui donner la valeur qu’il convenait, le protéger et l’honorer. Que ce bien précieux que nous avions (virginité) était un joyaux, une alliance conclue avec notre Seigneur. Petites nous ne comprenions pas tous ses mots, mais en grandissant le Seigneur a commencé à nous laisser entrevoir le mystère, car c’est bien un mystère, qui existe entre deux personnes qui s’unissent.

La parole de Dieu nous dit en 1 Corinthiens 6:19-20 (version Semeur)

19 Ou bien encore, ignorez-vous que votre corps est le temple même du Saint-Esprit qui vous a été donné par Dieu et qui, maintenant, demeure en vous ? Vous ne vous appartenez pas à vous mêmes.

20 Car vous avez été rachetés à grand prix. Honorez donc Dieu dans votre corps.

Le temple dans ce contexte signifie son lieu de résidence, sa demeure. C’est à dire que notre enveloppe corporelle renferme l’Esprit de Dieu en lui. Nous sommes spirituellement connectés au Seigneur par la présence du Saint-Esprit en nous. Le temple est un terme très important. Utilisé tout au long de l’ancien comme du nouveau testament, il a été tour à tour le lieu où les sacrifices étaient accomplis, le lieu de rencontre entre Dieu et ses sacrificateurs, le lieu de prière des Saints, le lieu de résidence construit par Salomon pour son Dieu. Tous ces exemples étaient l’importance du terme « temple » et la considération que le Seigneur apporte à notre corps. Il a désiré dans sa Sainteté faire de nos corps son lieu de résidence privilégié.

Dans ce texte (épître aux Corinthiens) l’apôtre Paul envoie une lettre à l’église de Corinthe suite à divers évènements qui se sont déroulés au sein de la communauté de cette église. Ce dernier exhortait les membres de cette assemblée à ne pas se laisser aller à divers péchés cités dans le chapitre 6 du 1er livre aux Corinthiens. Quelques versets ont retenu mon attention. Notamment ceux mentionnés en 1 Corinthiens 16-19 développent la réalité selon laquelle quand une union sexuelle est conclue entre un homme et une femme, les deux personnes – spirituellement, charnellement et émotionnellement parlant – ne font plus qu’une. Ainsi, de la même manière quand nous sommes unis à Christ, nous devenons un avec Lui.

L’union qui s’installe entre deux personnes qui partagent une intimité sexuelle est telle que la Bible la compare à l’union qui existe entre le Saint-Esprit et le corps d’un racheté. Cela n’est donc pas une union banale mais réellement une alliance conclue entre deux esprits, deux corps. Nous possédons une part de ce que l’autre est et cette autre personne possède alors une part de nous. (cf Génèse 2:24). C’est tellement profond, sacré et chargé de sens.

Le fait d’attendre est simplement le fait de considérer le corps qui nous a été donné et le sens qui y a été attaché lors de notre création. L’intimité sexuelle partagée est quelque chose de magique, beau, unique, sacré, mystérieux, engageant. Elle est l’expression ultime de l’amour d’un époux pour son épouse (vice-versa). Dans son infini sagesse, le Seigneur a créé cette forme d’intimité, comme toute chose, pour un but : celui de la jouissance d’un homme et d’une femme dans le cadre précis qu’ est l’engagement dans le mariage. De la même manière que le Saint-Esprit fait de notre corps son tabernacle, quand nous le recevons et décidons de vivre à sa suite, l’union sexuelle entre un homme et une femme respecte cette même logique d’alliance (de corps, d’âme et d’esprit). La parole de Dieu reprend maintes fois ce parallélisme entre l’église – l’épouse – et Christ (quelques références : Esaïe 62:4, Jn 3:29, Ephésiens 5:25, Apocalypse 18:23/ 19:7/19:9/21:2-3). L’imagerie du mariage est souvent présente pour nous rappeler le type de relation que Jésus-Christ entretient avec son Eglise que représente la communauté des chrétiens.

La chasteté n’est plus donc simplement un terme qui désigne le fait de ne pas avoir eu jusqu’à un jour J de relations sexuelles mais un état d’esprit, spirituel, physique, émotionnel. C’est une adoration offerte au Seigneur avec l’instrument qu’est notre corps.

Osons rêver

Sur la marche du mariage, mon fiancé (mari actuellement) avons dû apprendre ce que cet aspect du couple signifiait. L’assimilation intellectuelle n’a pas été difficile, mais ce qui a été un défi fut sa mise en pratique. Fort heureusement nous avons vécu la réalité selon laquelle quand nous nous sentons faibles et incapables, l’Esprit de Dieu nous fortifie et nous montre jours après jours qu’avec lui c’est possible. Par sa grâce, et absolument rien d’autre, nous y sommes parvenus. Ce cheminement nous a appris sur nous, a fortifié et approfondi notre relation, nous a fait mûrir et nous a permis de saisir la portée d’un tel engagement. C’est bien au delà de la volonté, c’est une question d’abandon et de confiance. Mais même quand nous décidons de nous abandonner, c’est encore lui qui met en nous cette inclinaison.

Alors, osons rêver ! Osons redonner aux symboles, aux mots et à nos engagements leur véritables valeurs et significations. Osons défier notre chair en faisant de Dieu notre partenaire dans cette marche vers le mariage au travers de l’attente. Osons croire & témoigner que c’est POSSIBLE !

A bientôt pour la suite de cette série d’articles sur le thème de l’abstinence pré-maritale dont le prochain portera sur le Pourquoi et le Comment attendre !

 

N’hésitez pas à rejoindre la page Facebook ou encore le compte Twitter pour suivre l’actualité du blog Let’s Talk About God & Life !

6 Small Talks sur Love waits // #2 Virginité, abstinence, chasteté : quelles significations aujourd’hui ?

  1. Igor V. Ahn
    28 août 2012 at 11 h 37 min (8 années ago)

    C’est super de parler d’un sujet pareil ! Les jeunes ont besoin de la verite, de la grace et l’amour qui vient de l’Evangile de Christ. Dans ce monde ou le peche est plus que tolere, nous avons besoin d’une jeunesse qui se garde pure non pas par sa propre force mais par la puissance de la grace de Dieu ! Pour ma part, je suis marie depuis plus de trois ans maintenant et je suis heureux que le Seigneur m’a garder pure pour ma femme ! J’ai ete tente de tous les cotes mais Il a su m’aider et me garder. Merci Jesus !

    Répondre
    • Sarah
      28 août 2012 at 15 h 40 min (8 années ago)

      Bonjour Igor V. Ahn,

      C’est un plaisir de lire ton retour sur cet article. Je te remercie pour ton commentaire. Il est vrai que sans la grâce de Dieu nous ne pouvons y parvenir, c’est le message central que je souhaite faire passer au travers de cette série d’articles. Gloire à Dieu pour ton mariage qui est un témoignage de plus sur le fait que l’on peut mutuellement s’attendre. Très bonne journée à toi, à bientôt !

      Répondre
    • pazdzior
      17 juillet 2013 at 3 h 20 min (7 années ago)

      bonjour je voulais savoir si donner la main a un homme que l’on aime ou faire un bisous sur la bouche cela etait interdit et mal vu selon la parole de Dieu

      Répondre
      • Sarah
        22 juillet 2013 at 12 h 59 min (7 années ago)

        Bonjour Pazdzior,

        Tout d’abord je tiens à te remercier pour ton intérêt concernant l’article et aussi pour la confiance que tu m’accordes au travers de cette question. Autour de ce sujet, il y a plusieurs écoles, donc plusieurs réponses. Mais si nous devons considérer les choses de manière stricto sensu, la bible a aucun moment n’interdit les manifestations physiques de l’amour porté à son compagnon. Maintenant, la question est quel est votre objectif à terme ? Tenir jusqu’au mariage ? si oui, je vous conseillerai alors d’être les plus respectueux de l’un et de l’autre et les plus modérés possibles dans vos manifestations d’affections. Je ne dirai pas que c’est mal ou bien, je dirai juste que c’est naturel de vouloir établir un contact physique, maintenant en tant que chrétiens, je pense que nous devons faire attention à garder le contrôle dans ses manifestations physiques d’affection afin de ne pas nous retrouver surpris par les évènements et le flots d’émotions qu’elles peuvent susciter. Mais encore une fois, cet avis n’engage que moi, et je sais que cela sera bien trop pour d’autres points de vue. Personnellement le fait de se donner la main, ne me choque pas, pas plus que le baiser simple (hors french kiss etc…). C’est à vous deux d’établir vos limites en fonction de ce que vous savez être vos faiblesses tout ceci par rapport à votre objectif ultime de chasteté. La parole de Dieu nous enseigne sur notre libre arbitre premièrement mais aussi sur les responsabilités qui en découlent. Prenez cela en considération & associez-y le Saint-Esprit. Dans le cas où tu souhaiterai avoir des précisions un peu plus pratique, j’ai rédigé un article à ce sujet, sur les quelques clés pour attendre juste ici : http://www.letstalkabout.fr/lets-talk-bout-love-4-comment-attendre-quelques-cles/. J’espère sincèrement que cela t’aidera. N’hésite pas à relancer la discussion en me renvoyant un mail sur : sarah@letstalkabout.fr, pour le reste tu peux également me retrouver sur Facebook ! Je te souhaite de passer une très bonne journée. A bientôt !

        Répondre
  2. Sarah
    26 juin 2012 at 11 h 45 min (8 années ago)

    Merci dhie ! Très bonne journée à toi

    Répondre
  3. dhie
    26 juin 2012 at 11 h 10 min (8 années ago)

    Post plus qu’actuel en plus le vécu lui donne encore plus de poids d’ailleurs je l’ai recommandé sur mon mur fb

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués d'un *






Commenter *