Love waits // #4 Comment attendre ? Quelques clés

Quand celui qui allait devenir mon mari et moi avons décidé que nous nous réserverions pour notre mariage, nous avons une multitude de fois été tentés dans notre chair. Je bénis Dieu pour ces occasions, même s’il n’est pas à l’origine de ces tentations, parce qu’aujourd’hui j’ai pu en tirer un enseignement concret que je peux partager avec vous !

Nous avons noté tout un tas de situations et d’attitudes à éviter afin de pouvoir tenir ferme face à notre engagement. Voici les plus importants.

Les situations à éviter

De manière générale les situations à éviter sont toutes celles qui incluent : une relative intimité, la nuit et une atmosphère un peu trop romantique ! Il est normal de désirer de tels moments mais leur répétition, l’accoutumance qu’elles créent et le sentiment de sécurité qui s’en dégage poussent à sous-estimer ses propres limites. Et d’une rencontre qui semblait anodine on n’en finit par se demander comment on en est arrivé là. Ne testons pas nos limites, soyons sages.

– Si « date night » il y a : privilégiez les endroits fréquentés, tels que les restaurants.

– n’optez pas pour les longs au revoirs

– ne vous invitez pas mutuellement chez vous, surtout dans le cas où vous vivez seuls, sauf si une autre personne vous accompagne

Pour les plus jeunes, les fréquentations en dehors de l’aval des parents et ou de leur surveillance ne sont qu’une source de soucis ! L’encadrement des fréquentations par les parents ou un mentor pour les plus « vieux » placent des gardes fous.

Les tenues à éviter

Cette partie s’adresse peut-être davantage aux femmes. Essayez le plus possible de vous vêtir de manière attrayante certes mais pas de manière à mettre votre futur époux en difficulté. Pour être plus précise : les décolletés ultra plongeant et les jupes ultra courtes => à proscrire.

Les comportements à éviter

Avant tout, les comportements équivoques. Souhaiter demeurer asbtinent est un état physique mais également un comportement cohérent. Joignez l’acte à la parole en vous comportant telle une personne qui souhaite s’abstenir.

Le 1er chapitre du livre Untangle* écrit par Terri Savelle Foy, prédicatrice de renom, aborde en détails ce qu’elle nomme « The Body Language of Flirting ». Au sein de ce chapitre (rédigé en anglais) vous trouverez une multitude de détails et cas de figures présentant les divers comportements assez équivoques qui caractérisent le « flirt » entre deux personnes et les conséquences que ces derniers peuvent comporter. (* Ce livre aborde les différentes manières de détecter et se sortir des relations amoureuses abusives)

Les témoignages d’affection sont à considérer avec beaucoup de sérieux. Pour notre part, mon mari et moi même avons constatés que dans les 5 sens que sont le toucher, l’odorat, le goût, la vue, l’ouïe, certains sont à gérer avec beaucoup de précautions. C’est particulièrement le cas pour le toucher et le goût, à savoir les caresses mais aussi les fameux baisers, French Kiss et consorts. Ces derniers témoignages d’affections ont pour particularité de faire appel à un contact physique qui non encadrés et non régulés aiguiseront notablement le désir et les sens. Être conscient de cela permet d’éviter de se laisser aller à nos sensations jusqu’à un point de non retour. Il ne s’agit pas de créer de la frustration, mais de comprendre et réaliser qu’être chrétien ne nous épargne absolument pas de nos émotions et sensations. En comprenant le mécanisme de déclenchement de certaines réactions nous pouvons devenir maîtres et régulateurs de nos émotions et non les esclaves.

La sanctification des pensées

Nous avons priés dans ce sens afin que le Seigneur garde nos yeux et notre perception l’un de l’autre sanctifié. Cela nous a poussé à rechercher dans notre quotidien et notre style de vie ce qui pouvait être un facteur altérant notre sanctification. Que ce soit au travers de nos divertissements, de nos discussions ou occupations nous avons veillés à garder nos pensées sanctifiées. Car la plupart des actions que nous menons sont premièrement dictées par nos pensées. Quand l’on conçoit dans son esprit un acte sexuel ou approchant, cela n’est qu’une question de temps avant que l’objet de cette pensée se manifeste dans notre vie physique.

L’importance de l’accord mutuel face à cette décision

– Le plus important dans ce positionnement est de prendre cette décision à deux et parler ouvertement de ce que vous êtes prêt à faire ou ne pas faire afin de préserver  cet engagement. Il faut absolument que cela soit un choix consentie librement entre vous, afin qu’en temps de tentation vous puissiez chacun personnellement vous reprendre et être également le garde fou de l’autre.

– Après avoir pris cette décision en accord, décidez ensemble des situations à éviter en fonction de vos sensibilités.

– Laissez-vous guider et remettez-vous pleinement au Saint-Esprit qui si vous l’associez, placera la conviction dans votre coeur que telle ou telle mesure est juste ou pas, est à revoir, ajuster ou tout simplement, à proscrire.

L’importance de la prière

 Le levier le plus important et plus puissant dont dispose le couple dans ce cas est encore et toujours la prière. N’hésitez pas à prier ensemble pour les différents aspects de votre futur et également de votre présent. Soyez sincères quant à vos difficultés dans ce domaine, communiquez ensemble à ce sujet afin qu’en avouant votre faiblesse elle soit identifiée et ne devienne pas une occasion de chute pour vous deux; et surtout priez en demandant au Seigneur de vous communiquer la grâce d’attendre.

___

Pour finir sur cette série d’articles consacrée à la chasteté avant le mariage, j’aimerai recommander un livre à toutes celles et ceux qui souhaitent continuer sur ce thème. Il y a quelques années avant que je rencontre mon mari, on m’a prêté un livre (que je n’ai toujours pas rendu d’ailleurs) traitant de la chasteté. Son auteur Rebecca St James est une jeune chanteuse chrétienne d’origine Australienne qui a décidé à l’âge de 12 ans de donner sa vie à Christ et de marcher dans la pureté sexuelle jusqu’à son mariage. Elle a attendu et aujourd’hui, plus de vingt ans plus tard elle a eu récemment la joie de se marier et de rendre son témoignage concernant l’attente encore plus vivace que lorsqu’elle ne l’était pas. Son parcours a encouragé de nombreux jeunes à espérer en ce qui semble impossible de nos jours.

Son livre intitulé Attends-moi, disponible aux éditions Farel, a été un réel succès et fut traduit dans diverses langues. Ce livre a également fait l’objet d’une chanson de l’auteur, du même nom, que vous pouvez écouter juste ici !

Les joies de la pureté dans la relation amoureuse

Attends-Moi, les joies de la pureté dans la relation amoureuse

Rebecca St James, Editions Farel (2002)

11 € sur TopBoutique ici / 11, 40 € sur La Procure ici / 35, 40 € sur Amazon ici

Rebecca St James

Ainsi s’achève notre série d’articles sur le thème de l’abstinence pré-maritale. J’espère que cela vous aura encouragé et enrichit.

Lisez ou re-lisez l’avant dernier article de cette série, baptisé « Pourquoi attendre ? » ici !

N’hésitez pas à rejoindre la page Facebook ou encore le compte Twitter pour suivre l’actualité du blog Let’s Talk About God & Life !

6 Small Talks sur Love waits // #4 Comment attendre ? Quelques clés

  1. Lilou
    15 décembre 2013 at 2 h 20 min (7 années ago)

    Merci Sarah pour le partage de tes expériences.
    J’aimerais avoir plus de conseil de ta part. J’ai 19ans et j’ai opté pour l’abstinence. Mon copain est au courant de mon choix, il le comprend qu’a même mais il n’arrête pas de revenir sur le sujet car il ne supporte pas. Je ne sais pas comment m’y prendre avec lui. comment puis-je faire?

    Répondre
    • Sarah
      16 décembre 2013 at 20 h 22 min (7 années ago)

      Bonsoir Lilou, merci pour ton petit mot et ton passage sur le blog , cela me fait vraiment plaisir d’avoir des retours sur ce que je poste ! Je te félicite pour ce choix que tu as fait et pour le courage que tu as d’emprunter cette route.
      Concernant ta question, il est important, comme tu l’as d’ailleurs fait, d’en discuter aussi souvent que nécessaire avec lui. Cette décision venant de toi uniquement, si j’ai bien compris, je pense qu’il est normal pour lui d’essayer de comprendre tes motivations et aussi de se poser des questions. Dans ce genre de cas TOUT absolument tout, encore plus quand il s’agit d’un couple, est une question de COMMUNICATION et de POSITIONNEMENT. Il faut que tu te sentes assez libre dans cette relation d’exprimer ce qui pour toi est important, à savoir attendre, tout en écoutant les arguments de ton copain et en essayant de le rassurer sur les craintes qu’il peut lui aussi avoir concernant les répercussions de cette décision sur votre couple. Comme par exemple : une peur de l’éloignement, ou la crainte que votre relation ne s’approfondisse pas si vous ne passez pas à l’acte, ou bien d’autres choses encore. Cette communication et cette écoute doivent être mutuelle afin que chacun d’entre vous se sentent entendus et respectés dans ses ressentis et décisions.

      Prenez le temps. Passé ce temps, quelque soit l’évolution de vos échanges et les conclusions positives ou (je ne l’espère pas) négatives auxquelles vous arrivez, le conseil que je peux vous donner est de ne pas vous « compromettre » l’un comme l’autre dans ce que vous pensez être bon pour vous. Surtout pour toi Lilou, qui dans est une position difficile dans la mesure où tu souhaites emprunter un parcours que peu prennent aujourd’hui. Ne laisse ni la pression, ni la peur d’être seule, ni la honte ou l’envie de plaire, te détourner de ce que tu désires réellement au fond de toi et considère être la bonne voie pour toi. Car débuter une vie sexuelle dans un cas, pour plaire à celui qu’on aime et dans un autre parceque l’autre a voulu nous faire plaisir, n’est bon pour personne. Et malheureusement quand ça a été fait on ne peux pas retourner en arrière. Voilà pourquoi je parlais de positionnement. A l’âge que tu as, on se cherche et on commence à établir les fondements de ce qui constitue notre personnalité et la vie que l’on veut avoir. Il est très important à cette période (comme à la mienne, et c’est pas facile, je me surprend à faire des choix parfois rien que pour plaire à autrui !) d’être vrai avec soi même, de s’aimer et se respecter assez pour ne pas s’imposer des choix qui ont avoir avec tout sauf nous.

      COMMUNIQUEZ ! Tout peut arriver, peut être que ton copain te rejoindra sur ce point et si non, sache et j’en suis sûre qu’il y a quelque part quelqu’un qui saura t’attendre. Je peux te le garantir car j’ai trouvé le mien et après 10 ans de relation et 4 ans de mariage, je peux te certifier que c’est vrai ! True love waits ! Voilà, je t’embrasse Lilou et j’espère TRES TRES TRES sincèrement que ma réponse t’aura aidé.

      N’hésite pas à m’envoyer un mail si tu veux en discuter ici : sarah@letstalkabout.fr et sinon si tu ne l’as pas encore vue, n’hésite pas à visiter et liker la page facebook du blog, en cliquant ici : https://www.facebook.com/pages/Lets-Talk-About/172761772855435

      Bonne soirée et à bientôt, je l’espère ! Sarah

      Répondre
  2. Roland
    3 février 2013 at 14 h 19 min (7 années ago)

    Bonjour Sarah,
    Merci pour ton article, il est très utile car si un idéal de pureté est déjà marginal aujourd’hui, extrêmement peu le vivent vraiment.
    Je fait parti des idéalistes: 18 ans, j’ai rencontré la femme avec qui je veux passer ma vie il y a une petite année et je désire que notre amour nous porte jusqu’au mariage. Nous en parlons régulièrement d’ailleurs ! Catholique par mon baptême mais plutôt « passivement » dirons nous, ma réflexion me dit d’attendre le mariage et je suis convaincu que c’est le bon choix.
    Tu parles de la sanctification des pensées, et c’est la ou j’aurai besoin de conseils. Systématiquement mes pensées s’égarent, je suis obsédé par l’idée d’attendre 5, 6 ans et peut être plus. Et bien que ce choix soit un choix en conscience je ne parviens pas à l’accepter. Je sais pertinemment que le jour ou ma copine aura un moment de faiblesse, et ou je devrais être la pour elle nous tomberont tout les deux… Je ne sais pas si ton mari avait de telles difficultés mais c’est très dur à vivre au quotidien et j’espère que tu auras quelques élément de réponse supplémentaire !
    Merci d’avance

    Répondre
    • Sarah
      10 mai 2013 at 19 h 52 min (7 années ago)

      Bonsoir Roland,

      Tout d’abord, milles pardons pour l’extrême retard de ma réponse. Il est vrai que la sanctification des pensées tient une part importante dans le processus d’attente. J’ai pour ma part beaucoup médité sur le verset biblique qui nous exhorte à ce  » que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées. » en Philippiens 4:8. Cela m’a aidé quand mes pensées se baladaient… à ma re-focaliser et donc par la lecture de la bible à sanctifier mes pensées. Concernant ta difficulté à accepter ce choix que tu as fais, c’est normal. Ta chair/ton corps et ta volonté d’attendre seront en constante opposition, chaque jour tu devras réaffirmer ton choix d’attendre. Et à chaque situations où tu l’auras fait cela sera une victoire gagnée sur tes désirs/pulsions et petit à petit, ce qui était dur au début deviendra surmontable, puis acceptable, puis vivable et bientôt tu te rendras compte que tu as réussis à tenir. Les moments de faiblesse seront là c’est sûr et certain, le fait de le savoir est un plus et le fait de les prévenir également. C’est pourquoi je te recommande d’être attentif aux situations dans lesquelles vous vous trouverez. Limitez les occasions malheureuses.
      Essayez de déplacer votre attention de cette attente et profitez en pour passer du temps à essayer de vous découvrir dans vos passions, caractères, intérêts… Passez du temps ensemble dans vos familles respectives, faîtes des plans et projets, rêvez de votre avenir à deux. Sortez : allez en expo, cinéma, restos … aérez-vous l’esprit et capitalisez sur ce temps afin de construire quelque chose de solide. Projetez-vous dans votre avenir post attente, cela vous aidera à en visualiser l’issue. Aussi incroyable que cela puisse paraître on a fonctionné comme ça pendant 3 ans de fréquentations et 3 de fiançailles, et cela a marché !

      Pour mon mari cela fut aussi difficile que pour toi, nous avons appris à verbaliser ensemble nos difficultés et cela rendait l’attente beaucoup moins dure (on relâchait la tension ainsi), parceque nous nous soutenions et aussi parce que cela nous a rapproché dans notre capacité à être un motivateur l’un pour l’autre. Donc ne faîtes pas de ce sujet un tabou et n’en faîtes pas non plus une obsession. Faîtes ce qu’il vous est possible de faire et laissez le reste au Saint-Esprit. Si vous avez l’habitude de prier ensemble faîtes-le et demandez lui de vous donner la patience d’honorer votre si honorable souhait de vous réserver l’un pour l’autre.
      Voilà, j’espère très sincèrement t’avoir apporté des éléments de réponse supplémentaire et je te demande encore un GRAND PARDON pour mon retard !

      Bonne fin de semaine ultra férié ! Sarah

      Répondre
  3. Sephora
    24 juillet 2012 at 17 h 23 min (8 années ago)

    Merci Sarah pour cet article.
    Il va à l’essentiel et permet de mieux comprendre certaines choses.
    Cela m’a fait beaucoup de bien. Sois bénis et continue de témoigner pour la gloire du Seigneur.
    Gros bisous. Séphora

    Répondre
    • Sarah
      24 juillet 2012 at 18 h 55 min (8 années ago)

      Bonjour Séphora ! Je te remercie pour ton retour qui me confirme qu’il y a un intérêt à aborder de tels sujets. Je suis heureuse que cet article t’ai aidé à mieux comprendre certaines choses. Gros bisous à toi également !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués d'un *






Commenter *