Vous avez dit ambition ?

 Conseils avisés pour femmes ambitieuses

Vouloir aller le plus loin possible niveau carrière est une chose, s’en donner les moyens, une autre. Et surtout quels moyens ?

Je tiens entre mes mains une pépite pour toutes celles qui ne considèrent pas qu’il y ait opposition entre les termes « femme » et « ambition ». Pour toutes celles qui estiment que l’unique limite à leur avancement est leur seule motivation.Et cette pépite s’intitule « Conseils avisés pour femmes ambitieuses » (aux éditions Hachette) par Heather Mc Gregor, une brillante chef d’entreprise à la tête d’un cabinet de recrutement Londonien, qui tient depuis plus d’une décennie une rubrique nommée Mrs MONEYPENNY au sein du prestigieux Financial Times

Avec ce livre cette ambitieuse avouée nous emmène explorer les 10 points cruciaux qui jalonnent, à son humble mais tout du moins aiguisé avis, la route du succès professionnel au féminin. Ainsi vous apprendrez : qu’une tête bien faîte ne suffit pas et qu’obtenir les diplômes supérieurs dans les domaines dans lesquels vous souhaitez vous lancer est indispensable, mieux, c’est un passeport pour la crédibilité. Qu’il est judicieux de développer une culture financière, afin de parler je cite : « le langage d’usage dans les hautes sphères ». Tout un programme.

Vous apprendrez également que le réseau est un élément non négligeable, qu’il faut savoir bichonner afin d’en tirer le meilleur parti, mais également, que développer une « 3D » traduction, une troisième dimension – passion, centres d’intérêts, investissements caritatifs ou autre – est l’élement qui vous rendra intéressante en entretien d’embauche et ou en société. Bref, je ne vous en dis pas plus sinon vous ne le lirez pas.

Je vous le conseille, vraiment. Au delà des termes parfois pompeux et ses allures de bible de la Businesswoman version XXIème siècle, ce livre est un précieux ouvrage de conseils « pratico-pratiques » et d’encouragements pour celles qui se sont données un but dans leur carrière et qui dans certains cas ont un homme dans leur vie, des engagements divers, voire des enfants et qui se demandent comment jongler avec le tout.

On y apprend que Superwoman est un mythe inventé par de méchantes femmes afin de filer des complexes à toutes celles qui n’arrivent tout simplement pas à tout gérer, et je dis merci à cela. On y apprend en clair, que qui que nous soyons et les ressources – humaines, financières ou techniques – dont nous disposons, on n’y arrive JAMAIS seule. Les plus humbles sauront le reconnaître. Il y a toujours une maman, une amie, un stagiaire, une équipe dévouée, un mentor, un super hubby, bref des petites mains tapis dans l’ombre qui nous aident à réussir à tout maintenir en place. De quoi apprendre à gérer nos priorités et rompre définitivement avec ce sacro-saint refrain ‘I want it all’, car non, nous ne pouvons pas tout avoir, en tout cas pas tout en même temps. Souvenez-vous, Superwoman is dead.

C’est décomplexant, motivant, inspirant, Kick-buttisant. C’est à lire ! 

Profitez-en, il risque de ne pas faire très beau en août. Et quand vous l’aurez terminé, revenez me dire ce que vous en avez pensé.

Tchao tchao

PS : merci à Manda, qui a eu la merveilleuse idée de me recommander ce livre.

2 Small Talks sur Vous avez dit ambition ?

  1. Manda
    10 juillet 2013 at 17 h 19 min (5 années ago)

    Effectivement, je ne l’aurais pas dit mieux !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués d'un *






Commenter *