The space in between

spaces in between - let's talk about

Presque une année que nous habitons notre plus si nouvel appartement et pour moi, presque 1 an passé à contempler le moment où nous pourrions enfin le quitter. Sentiment étrange vous me direz, mais ce nouvel espace investit un peu à contre coeur n’a été et n’est toujours qu’un lieu de transition.

J’ai détesté chaque recoins de cet endroit non qu’il soit si terrible mais ce que je détestait c’est qu’il ne soit pas exactement ce que je souhaitais au moment où nous avons emménagés. Je rêvais de bien autre chose …

mais plus le temps passait plus je commençais à me laisser gagner par ses atouts : un plus grand espace, davantage d’intimité pour chacun, des rangements, plus de lumière, refait à neuf… j’ai commencé à me demander si je ne pouvais pas, juste un instant, baisser la garde et apprécier juste un tout petit peu ce qui m’étais donné.

Dans la vie on est toujours en quête de quelque chose. Il y a toujours une étape puis une autre et une autre. Et il y a ces espaces entre deux, sortes de corridors vers ce quoi notre coeur a reconnu comme le réel objet de son désir.

Clairement la mienne était pleine de ressentiment de frustration et de ne pas envie de « vivre pleinement l’instant » si cet instant devait se dérouler ici. Mais pourtant j’y suis, alors je baisse la garde. Je prends le temps d’apprécier ce moment ici maintenant non pas parce que j’ai renoncé à mon rêve d’une maison que tout en moi épousera mais simplement parce que ces « spaces in between » doivent eux aussi être vécus, appréciés à leur juste valeur, ils doivent également faire l’objet de notre gratitude avant d’enfin entrer sur la terre où coulent le lait et le miel, votre petit paradis, votre safe place, nommez le comme vous le voudrez !

Aujourd’hui je pense au temps perdu. Inutile bien-sûr mais j’y pense. Je pense aux souvenirs que nous aurions pu nous créer en habitant le moment pleinement. Aux soirées sur le balcon, au coin de lecture que j’aurai pu construire pour ma plus grande, au dressing sur-mesure que j’aurai pu assembler… On peut toujours le faire, rien n’est jamais trop tard.

Quels sont vos spaces in between ? Les investissez-vous ? comment ?

Des bisous !
Sarah

4 Small Talks sur The space in between

  1. D HERMANS
    13 août 2016 at 18 h 11 min (2 années ago)

    c’est vrai, on ne profite pas suffisamment de ce que l’on a !

    Répondre
    • Sarah
      13 août 2016 at 20 h 19 min (2 années ago)

      Merci !

      Répondre
  2. Loïs
    11 août 2016 at 20 h 22 min (2 années ago)

    Haha excellent c’est tout à fait un article d’actualité pour nous !! On est dans un appart pas trop mal mais on regarde pour acheter une maison … et du coup on se sent moins bien, on a vraiment envie de tourner la page et de passer à autre chose ! (Aaaah un jardiiiiin …)
    Du coup je te remercie pour ton article qui tombe bien, et je vais essayer de me pencher plutôt sur des pensées positives et de confiance :)
    Des bisous !

    Répondre
    • Sarah
      12 août 2016 at 10 h 13 min (2 années ago)

      Coucou Loïs ! Ah lala dure dure de se projeter quand ce que l’on a ne correspond pas exactement à ce que l’on souhaite mais comme tu dis se concentrer sur le positif aide à relativiser et à attendre plus facilement la prochaine étape et également à l’apprécier à sa juste valeur. Merci pour ton passage ici, je partage justement aujourd’hui mon projet d’investissement de « cet espace entre deux ». Si cela te dis … gros bisous !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués d'un *






Commenter *