Pensées à propos des cheveux naturels

petites-pensées-à-propos-des-cheveux-naturels-coverSo here it is ! Voici ma nouvelle coupe de cheveux après mon inqualifiable dernière expérience chez le coiffeur. Rien de révolutionnaire ni de bien folichon, seul un simple délestage des 2/3 voire de la moitié de ma touffe cotonneuse. Un raccourcissement à l’arrière performé par mes ciseaux perso et une énième tentative de wash and go. No big deal here !
Je privilégie la qualité au profit de la quantité (et de la sacro sainte théologie de la longueur qui sévit durement chez les naturalistas et les accrocs du « lenght checking ») ainsi si j’estime que mes cheveux ont besoin d’être coupés, guess what ? ils seront coupés ! #CutItCutItCutIt

Les cheveux longs ne m’impressionnent pas. Montrez moi des cheveux fournis, sains et en pleine vie et là vous gagnerez mon admiration !

petites-pensées-cheveux-naturels-NB-letstalkaboutParce qu’il est là le « hic » avec les cheveux naturels : l’entretien ! Alors, avant que la police de la bienséance capillaire ne me verbalise, je tiens à préciser que je n’insinue pas que les porter défrisés est plus facile mais quand même je dois bien avouer que je n’ai jamais été autant préoccupé par mes cheveux que depuis qu’ils sont à leur état naturel.

Quel Shampoing ? Ah mais non de l’après-shampoing malheureuse ! Tu ne pratique pas le co-washing ? Misère !
Et ton leave-in ? Est-il bien sans parabènes, ni sulfates, ni huiles minérales, silicones, ni phenoxyethanol parce que sinon ! Catastrophe !

Une fois l’étape du choix du shampoing verrouillé, vient celui du choix de l’après-shampoing, le masque, le leave in, le beurre, l’huile qui va bien. Et il y a les méthodes : le curly girls method, le shingling  (yes, shingling), les coiffures … vous pensiez être arrivée ? Oh non mes chéries, non non non !

Vous êtes vraiment la boss du game quand vous avez trouvé le parfait combo entre le gel et le leave-in (ou l’après-shampoing, c’est selon) pour garantir soit la meilleure fixation possible à vos twist out ou le meilleur wash and go dont le monde capillaire n’a pas encore été temoin. Là, et seulement là vous serez arrivées !

pensées-à-propos-des-cheveux-naturels-5-letstalkabout.fr-

Et trouver un bon coiffeur pour les entre deux ou pour vous rafraîchir les pointes de temps à autres… Giiiiiirls ! C’est exactement pour cela que j’ai qualifié ma dernière expérience d’inqualifiable. C’est presque aussi dur que de trouver l’homme de sa vie. Vous savez, celui qui nous comprend, à qui l’on peut tout dire, qui connaît nos jours de veine capillaire ainsi que nos bad hair days et ne nous en aime que tout autant, bref, la quête d’une vie. Jusqu’à ce jour, soit près de 3 ans au naturel, je me suis exclusivement coiffée seule, de mes soins à mes box braids … all by myself. Et je m’étais dit que pour me faire plaisir j’irai me faire coiffer chez un coiffeur pro, dans un salon qui a pignon sur rue … pff quelle idée !
Mes longueurs ont été coupés okay,  mais les soins … cata ! Le coiffage final… cata ! Et le service, le ser-vi-ce ! C’est un peu pour cela que l’on va voir un pro, pour combler en connaissance et écoute ce que des heures de visionnage de vidéos You Tube n’apportent pas toujours … eh bien là encore : SA-CASTROPHE ! (ma version du terme quand rien ne va vraiment, mais alors VRAIMENT plus ! )

pensées-à-propos-des-cheveux-naturels-6

Je suis ressortie de chez le coiffeur furax, le cheveu sec, avec une mise en forme (j’ai demandé un wash and go, soit une mise en avant de mes frisettes, rien de plus facile pour un pro) complément ratée. J’étais emplis d’une irrépressible envie de vengeance ! Mes chères, inutile de vous préciser qu’en matière de coiffeur idéal, la quête continue…

Alors quand vous le trouvez, girls trust me, you put a lock-on it !

So yeah, c’est cool mais comme toute bonnes choses, entretenir une belle crinière 100% bio et certifiée sans O.G.M. demande des efforts et de la patience.

Tout cela pour dire que le choix de retourner au naturel doit être mûrement réfléchis et pris en considération. Car si vous répondez au sirène de la tendance uniquement, déceptions et frustrations vous attendront patiemment sur votre chemin.

Le meilleur dans tout cela est que je m’aime ainsi. Je me sens bien dans mes baskets loin de moi donc l’idée de le recommander ou le déconseiller à qui que ce soit.

Ma devise du moment : do Y.O.U. boo, and enjoy it ! Traduction, faîtes ce qui vous plaît, comme la pub : « je fais ce que je veux, avec mes cheveux ! » lol! #AdosDesAnnées2000Bonjour !

Pour celles qui ont leur carte de membre, comment vivez-vous votre retour au naturel  ? Et pour les défrisées « non repenties », quel regard portez-vous sur vos soeurs naturelles et leurs tribulations capillaires ? Tentées ? #OnEstEnsemble 

Belle journée !

PS : Le lexique pour les non-initiées

wash and go: technique de coiffage visant à travailler la boucle ou la frisure naturelle du cheveu et àvla fixer à l'aide de produits coiffants co-washtendance capillaire privilégiant le lavage des cheveux avec de l'après-shampoing en lieu et place du shampoing afin de préserver l'hydratation du cheveu lenght checkmesure régulière de la longueur et de la pousse du cheveu la shingling methodtechnique de mise en pli naturelle du cheveu à l'aide des doigts de l'intéressée ou d'un peigne. Le tout étant de définir au maximum la boucle/frisure naturelle du cheveu. Tout un programme !

4 Small Talks sur Pensées à propos des cheveux naturels

  1. Christel
    24 août 2016 at 10 h 34 min (2 années ago)

    Alalala, que te dire Sarah?
    Ce n’est clairement pas facile tous les jours mais on s’accroche. J’avais rédigé un article sur le processus qui m’a amené à couper mes cheveux, il y a 10 ans déjà.
    (http://mungala.fr/2016/03/si-moches-avec-nos-cheveux-courts-crepus/)

    Je t’avoue qu’il m’arrive d’être perdue entre tous ces termes techniques, toutes ces méthodes que tu expérimentes parfois sans succès. Tout simplement parce que ce qui marche pour l’autre ne fonctionnera pas pour toi. Mais il faut relativiser car sinon tu sombres lol.

    D’ailleurs, je partage le même avis que toi sur la longueur des cheveux. Histoire de length check, c’est clairement pas mon dos. Tant mieux pour celles pour qui ça sert de motivation. Mais en ce qui me concerne, le plus important étant d’avoir des cheveux sains (qu’ils soient courts ou longs)

    Histoire de coiffeur Sarah, moi-même je n’ai pas encore trouvé mais je veux essayer d’aller chez Gilles Boldron sur Paris dans un 1er temps pour couper mes pointes! Je t’en dirai des nouvelles 😉

    Encourageons-nous les filles et ne lâchons rien. Nous pouvons y arriver!
    PS: vous avez des idées pour limiter la casse des cheveux au milieu de ma tête? Mes cheveux sont courts à cet endroit snif. Je crois que toutes les années pendant lesquelles j’ai dormi sans foulard m’ont causé du tort lol)

    Répondre
    • Sarah
      24 août 2016 at 14 h 48 min (2 années ago)

      Coucou Christel,
      Lol ! On est ensemble ! Je te rejoins sur le sentiment d’être perdue et d’investir en temps, finances et efforts pour ne pas toujours voir de suite la récompense. Mais on va y arriver !!!
      On m’avait parlé de ce fameux Gilles juste avant que je ne commette l’irréparable en juillet dernier … J’attends donc avec impatience ton retour à ce sujet. Je me souviens bien de cet article je l’ai lu sur ton blog !
      Pour limiter la casse en milieu de tête, je te conseillerai de beaucoup hydrater cette zone avant chaque coucher avec un vapo d’eau et lui rajouter une bonne dose de crème, afin qu’ils soient bien enduit et donc moins secs certainement et donc de moins bon candidats à la casse. Et pourquoi pas les natter ? Et au final, comme tu le dis, le sacro saint foulard…
      Merci pour ton passage ici, à très vite, sur ton blog ou le mien.
      Bises !

      Répondre
  2. sow
    23 août 2016 at 22 h 44 min (2 années ago)

    Depuis un an et demi retour au retour au naturel et découverte de la véritable texture de mes cheveux après 24 ans de défrisage, de tresses et autres mauvais traitements capillaires. Constats : 1) je suis contente d’avoir encore quelque chose sur le caillou 2) JE NE SAIS PAS QUOI FAIRE AVEC! 3)Je me rend compte en lisant ce blogs et les expériences des unes et des autres qu’il va me falloir au moins 3 ans de plus pour avoir une longueur satisfaisante. Lorsque j’étais défrisée j’étais accro aux soins hebdomadaires, et aujourd’hui c’est encore le cas. A cette routine s’est ajoutée une routine d’hydratation quotidienne, mais mes cheveux sont toujours aussi poreux et fragiles. Mes sentiments oscillent entre curiosité, désespoir, lassitude et impatience. Bref, comment apprendre à se supporter et vivre avec sa vrai nature de cheveu quand on est noire, toute une histoire!

    Répondre
    • Sarah
      24 août 2016 at 0 h 43 min (2 années ago)

      À ta question : comment apprendre à se supporter et vivre avec sa vraie nature, j’ai envie de te répondre : de la meilleure manière qui soit et comme tu le fais depuis 1 an et demie, en apprenant à aimer et apprivoiser tes cheveux. En se renseignant, en testant … Le plus important dans ce retour au naturel est cette obligation que cela nous donne de nous regarder, tels que nous sommes et tels que nos cheveux sont. Le simple fait de te considérer et de chercher ce qui correspondra à tes cheveux et pas à ceux d’une autre t’aidera à t’aimer de manière particulière, unique et spécifique. Il y a aussi un volet psycho relié à ce cheminement. Je t’avoue que ce retour au naturel m’a appris à me connaître davantage en tant que personne et à « dealer » avec ce que j’ai, sans plus vouloir le travestir ou lui trouver un point commun avec autrui.
      Concernant la porosité de tes cheveux, on ne peut malheureusement ou bien heureusement pas la changer on doit apprendre à l’apprivoiser, donc ne te frustre pas à ce sujet mais peut-être essaie de voir ce qui peut correspondre en termes de produits à ta porosité.

      Dans le cas des cheveux poreux ou très poreux, donc qui absorbent rapidement ce qu’on y applique et la laisse s’exhaler rapidement également, le tout est de piéger l’hydratation avant que l’eau ne s’évapore. Cela passera donc après avoir hydraté avec de l’eau par le fait de sceller avec un élément pouvant bloquer cette hydratation, soit une crème ou une huile (plus lourdes et rendant l’évaporation moins facile) et surtout de répéter la manipulation autant que nécessaire.
      Les protéines sont de manière générale recommandées dans ton cas, à voir après comment tes cheveux y répondent.
      Je sais que l’on entend beaucoup parler de ne pas avoir besoin de réhydrater avant 3 jours voire presque une semaine, tant mieux mais les besoins de chacunes sont spécifiques. Ainsi si les tiens nécessitent d’y revenir souvent c’est un pli à prendre, chaque routine est spécifique.
      Personnellement j’ai les cheveux peu poreux qui rejettent presque tout ce qu’on y applique, en fait les produits entrent très difficilement, l’hydratation a du mal à pénétrer le cheveu, les protéines sont carrément rejetés et les rendent secs à casser… J’ai appris et apprend encore dans ce cas à éviter d’avoir la main trop lourde, à favoriser la pénétration des produits via la chaleur qui ouvre le cuticule du cheveu (bain d’huiles légèrement réchauffées…). Parfois c’est fatigant, mais je crois qu’on va y arriver. Se re-découvrir après 24 ans demande beaucoup de patience.
      Courage à toi ce qui est sûr c’est que tu es sur le bon chemin ! J’espère avoir pu t’apporter un soutien quelconque.

      Si cela peut t’aider et que tu lis l’anglais, voici quelques articles sur les cheveux poreux :

      https://trulycoilyme.wordpress.com/2012/12/11/my-regimen-for-high-porosity-hair/
      – (CE SITE, NATURALLY CURLY EST UN MUST !) http://www.naturallycurly.com/curlreading/learn/4-things-you-should-do-when-your-hair-is-high-porosity-bi/?utm_source=nc_newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=20160624_daily
      http://www.naturallycurly.com/curlreading/wavy-hair-type-2/how-to-condition-high-porosity-hair/

      Bon courage !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués d'un *






Commenter *