Avons-nous perdu le sens des réalités ?

facebook-starJe n’ai jamais aimé Facebook. La seule et unique raison pour laquelle j’ai posé mes yeux sur ce réseau est qu’en tant qu’étudiante en master de marketing et communication, ne pas savoir comment la bête fonctionnait faisait un peu désordre.

Je ne comprenais pas l’engouement autour d’un espace privilégiant des relations virtuelles avec des personnes de l’ordre pour la plupart de la simple connaissance.

Qu’y dire, qu’y faire et à quoi cela sert réellement étaient mes questions. Je suis restée perplexe face à cet outils un long moment avant d’en apprivoiser la mécanique.

On poste une news, certains lisent, d’autres commentent et la majeur partie observe. Okay.

Si cela ne tenait qu’à cela …

mais avec les années, les enjeux de communications des entreprises, personnalités publiques, influenceurs et illustres inconnus, la dynamique a évolué vers un « my space » au sens littéral du terme. Un microcosme où le terme promotion est devenu le seul mot d’ordre. C’est à celui qui en montre le plus, le plus souvent, récolte le max de likes et deviens par ce biais le plus populaire. Okay

S’il ne s’agissait que de vie pro…

La sphère où je pense que Facebook principalement a changé la donne est celle des échanges avec les personnes les plus proches de nos vies, celles que nous pouvons potentiellement voir IRL (In real life : dans la vraie vie).

Il y avait les copains et copines d’une époque révolue, ceux que l’on a connu en primaire, au collège/lycée où en études sup’. Il y avait les connaissances du boulot, les amis rencontrés lors d’un échange universitaire et les connaissances de connaissances. Mais aussi, les « ennemis jurés » dont on scrute la timeline avec beaucoup d’attentions sans jamais commenter, les membres de la famille que l’on se traîne malgré soi en ligne, nos pères, nos mères (normalement si vous vous en sortez bien, vous avez pu éviter de les ajouter sur le réseau) les frères et les soeurs, ooh ooh c’est pas vraiment le bonheur…

Mais le plus insolite est que …

Facebook a fait naître des vocations ! Il y avait les espions, du genre de ceux qui surveillent mais ne se manifestent jamais, les commentateurs de toute actualité, de tous combats, de tous sujets d’actus qui pour eux représentent l’occasion de donner leur opinion fusse-t-elle virulente. Les autres n’ont qu’à faire avec ! Les sages, qui y vont toujours de leurs bons conseils, les TTT pieux (très x3), les TTT libérés, les « stars »  de télé-réalité qui nous livraient tout TOUT T.O.U.T. de leur vie … bref de tout.

Ce bouillon de culture avait pour but de créer du contact et de rapprocher. La réalité est que les personnes dont je suis le plus proche sont celles avec lesquelles je n’ai finalement que très peu de contact sur les réseaux sociaux, et ceux avec qui nous passons le moins de temps IRL sont souvent ceux avec qui nous conversons le plus. Mais pour si peu de contacts que de vexations et de drama !

Aujourd’hui changer son statut de couple à célibataire est une affaire d’ordre publique dont le nombre de likes, commentaires et DM qui en découleront vous donneront la teneur du propos. Retirer quelqu’un de sa liste « d’amis » prend des allures de déclarations de guerre…  Choisir de ne pas commenter sur un évènement majeur d’un « ami », est peut-être révélateur de tensions. Okay !

L’impact de petites actions dans un microcosme ciblé et confiné mais pourtant omniprésent est devenu tel que l’on en vient à se demander quand est-ce que le virtuel a-t-il supplanté le réel ?

Quelque part au milieu de tout cela j’ai le sentiment que quelque chose d’essentiel a été perdu. Le contact, l’authenticité, la pudeur, la recherche de réelles connexions au lieu de rapides infos consommées, partagées, likées et oubliées dans la seconde.

Pouvons-nous prendre du recul et revenir à quelque chose de plus simple, de plus réel ?

Vous êtes-vous également demandé quand est-ce que le virtuel a-t-il pris autant de place dans notre monde réel ? Quels sont vos avis ? Comment pensez-vous que les choses évolueront ?

6 Small Talks sur Avons-nous perdu le sens des réalités ?

  1. Claire Kah
    18 octobre 2016 at 11 h 59 min (2 années ago)

    Hmmm Amen preach sista ! Lol ! Ce qui m’agace vraiment sur FB, c’est la lâcheté des gens… Tout ce qu’ils ne peuvent/savent pas IRL, ils le font sur FB (ou autres réseaux) surtout quand il s’agit de tâcler les gens… Tout le monde à la science infuse, tout le monde est un grand philosophe… Mais personne n’agis ! C’est fatigant, je préfère ne même pas lire les commentaires, sous certaines vidéos… Mais bon que veux-tu !

    Répondre
    • Sarah
      19 octobre 2016 at 16 h 46 min (2 années ago)

      Oui cet aspect « on a un avis sur tout » est épuisant ! Vivement l’alternative à tout cela ou encore : la fin !
      J’avoue avoir une nette préfèrence pour Twitter.
      Belle journée à toi.

      Répondre
  2. Christelle
    20 septembre 2016 at 16 h 57 min (2 années ago)

    Salut Sarah,

    Je me souviens ô combien j’avais hésité avant de rejoindre Facebook. Beaucoup de mes connaissances m’en avait parlé. J’y ai cédé mais j’ai eu une ligne de conduite que je garde jusqu’à présent. Ne pas faire rentrer dans ce cercle « privé » des gens que je ne connaissais pas ou très peu. Alors que d’autres en avaient plus de 1000, je n’en avais qu’une cinquantaine. 6 ans après, je n’en ai « que » 65.

    Régulièrement, je fais le tri et à chaque fois, ça me coute vlaaaaa les messages privés du genre « ah ouais, tu m’as supprimé(e) de Facebook!? Ah tu es comme ça, toi? » Je répondais à ces personnes-là: « fais doucement, tu sais où je vis et tu as mon numéro de téléphone » Malheureusement pour certains, le virtuel a pris le pas sur la réalité. Comment faisait-on avant tout ça, hein?

    Mon avis dans les années à venir? Pas très optimiste. Avec la télé-realité et le culte du vide, du buzz et cie, je crains que ça ne devienne encore pire qu’aujourd’hui. J’espère me tromper!

    Bisous 😉

    Répondre
    • Sarah
      20 septembre 2016 at 21 h 06 min (2 années ago)

      Oh lala Christel, j’espère que tu te trompes également mais je pense que malheureusement tu as raison ! Le virtuel a vraiment pris le pas sur le réel, cela nous dépasse ! J’espère qu’avec les différentes prises de conscience (au niveau alimentaire, consommation, retour au naturel et à l’essentiel, qui sont bien sûr des tendances mais bon… et rapports aux autres) que les gens auront à coeur de développer de vraie connexions et non simplement ses simulacres de paraître. Grosses bises !

      Répondre
  3. LE NOC Déborah
    20 septembre 2016 at 15 h 43 min (2 années ago)

    Bravo tu as résumé et expliqué clairement ce que j’ai sur le coeur et nous sommes nombreux !…je ne suis plus sur Facebook depuis bientôt 2 ans et ça m’a ôté un poids énorme ! J’ai parfois l’impression d’être coupée du monde car la plupart de mon entourage communique et raconte leur peine et leur joie sur Facebook. Autant dire que l’on est exclu car on n’y participe pas. J’espère qu’il y aura une prise de conscience à cette supercherie car c’est vraiment ridicule. Bisou

    Répondre
    • Sarah
      20 septembre 2016 at 21 h 12 min (2 années ago)

      Coucou Déborah, merci pour ton retour ! J’espère également qu’il y aura une prise de conscience. Je me tâte encore quant à la suppression de mon compte. Je t’avoue qu’en y réfléchissant je ne vois vraiment pas ce que j’y perdrai, je n’y suis quasi jamais sauf via la page dédiée à mon blog donc… J’avais déjà supprimé mon compte sur plusieurs mois et je ne me souviens pas avoir raté quelque chose … cela sera peut-être ma prochaine étape ! Merci pour ta contribution, Bisous!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués d'un *






Commenter *