4 actes de self-love & self-affirmation qui changent la vie 

4-actes-de-self-love-et-self-affirmation-qui-changent-la-vie, letstalkabout.frSi vous lisez ce blog depuis ses débuts, vous savez déjà l’importance qu’y tient le développement personnel. Au travers de ce cheminement marqué par chaque articles postés sur le sujet j’ai pu avancer davantage vers un état d’esprit plus libre, moins encombré et plus moi !

4 points cruciaux m’ont aidé dernièrement à être plus en accord avec celle que je suis, je les partage avec vous juste ici !

1// Ne plus s’excuser sans cesse

J’ai toujours été du genre à m’excuser pour à peu près tout. Pardon, oh désolée, excuse moi pour ceci, pour cela. Pour être malade, pour avoir tort, d’avoir raison. J’ai définitivement atteint le point de non-retour quand lassée de cette habitude j’ai commencer à m’excuser de m’excuser !

i-aint-sorry. ne plus s'excuser pour tout. Letstalkabout.fr

À force, et ce sans s’en rendre compte, cela en devient un style de vie. On fini par anticiper le fait de devoir constamment « s’excuser d’être », de manière quasi automatique. On s’excuse et quand on ne le fait pas, à cause de cette éducation relationnelle induite à nos proches, ils finissent eux aussi par attendre à ce que l’on s’excuse.

Donc, guess what ? j’ai décidé d’aborder une approche plus équilibrée : s’excuser seulement quand nécessaire. Cela fait quelque mois que j’observe cela et déjà ma vie a changé.

2// Dire davantage non

no-no-hell-no, how to say no, letstalkabout.fr

J’ai toujours eu un problème avec ce mot. Pour moi dire non avait une connotation de rejet et de mal induit à l’autre. Étant naturellement du style à ne pas vouloir heurter les sensibilités j’ai appris à très facilement dire oui, uniquement pour ne pas blesser. La réalité est que la seule personne que l’on blesse en opposant aucune négation est soi même. J’ai fini par comprendre que dire non n’avait rien à avoir avec le fait de rejeter l’autre mais plutôt avec le fait de se connaître voire se re-connaître et respecter ce que l’on est, veut et où l’on se dirige dans la vie. En observant ma petite dernière, Salomé, commencer à affirmer sa personnalité par l’usage abusif du non et du refus j’ai saisi qu’il ne s’agit pas de rejet ou de quoi que ce soit de ce genre, mais d’une autorisation à dire : « je suis X et ceci ne me correspond pas, et je peux le dire car je respecte la personne que je suis ». Ni plus ni moins. C’est donc avec plaisir qu’aujourd’hui je dis NON pour être pleinement dans mes OUI quand je suis amenée à les donner.

3// Accepter de ressentir ses émotions et les respecter 

Un autre point important quand l’on souhaite avoir des relations équilibrées avec soi et avec les autres est de savoir discerner nos émotions, les accueillir, les laisser s’exprimer et les respecter. Plus rationnelle qu’émotionnelle, me reposer sur quelque chose d’aussi intangible et fluctuant que mes émotions à un moment de ma vie fut terriblement difficile.

Mais alors que ma confiance et mon assurance en la personne que je suis se développent je commence à prêter davantage attention à ce que je ressens. Très souvent dans les situations où je ne savais que penser ni que décider, ce que je ressentais me donnait une belle indication de ce qui se passait autour de moi, ou de son impact positif ou négatif.

Sur la base de ce fidèle révélateur d’énergie, j’ai pu me positionner face à des situations ou personnes, en accord avec ce que je désirais obtenir de cet échange. Quand je me sentais en colère c’est que bien souvent une limite avait été franchie, quand je ressentais de la confusion c’est que bien souvent quelque chose n’était pas clair … Je vois mes émotions telles des alliées de choix et je choisis désormais de m’écouter intérieurement avant de me laisser distraire par le brouhaha extérieur. Et croyez moi, cela nous réussit toujours car qui peut mieux que vous savoir ce que vous ressentez et commander la réponse adéquate ? Personne ! Donc écoutez-vous.

Faîtes confiance à votre instinct et tout ira pour le mieux.

4// The art of not giving a F*** (attention Sarah jure ! 🙊 )

…parfois il faut dire les choses telles qu’elles sont !

in-memory-of-the-day-i-cared-copie

Pour finir… alors attention c’est la partie où cela devient reeaaall. J’ai récemment eu une ré-vé-la-tion. Alors que je me débattais avec le poids des avis extérieurs, j’ai pris le temps d’écouter le fond de ma pensée à ce sujet. Je me suis posée cette question : « au final, qu’est-ce que l’avis de ces personnes m’apporte ? Est-ce réellement crucial pour moi d’avoir leur validation, ou même compréhension ? ». Ma réponse intérieure a été flamboyante : « JE M’EN FOUS ! ».

La Sarah très polissée (je ne jure jamais!) et respectueuse en moi fut choqué mais libérée. La surprise venait en partie du fait que la libération ne vient pas d’une circonstance ou de l’extérieur mais bien de soi.

La seule personne détentrice du pouvoir que vous possédez et que vous acceptez consciemment ou inconsciemment de donner à autrui, est bel et bien vous et vous seul.

À la fin je serai la personne qui devra décider et assumer chacune des conséquences de ces choix. Personne ne viendra payer les pots cassés avec vous quand bien même participer au processus de décision est grisant. Je préfère me tromper moi même que subir les conséquences des choix et avis d’autrui pour ma vie. Et c’est exactement ce que cette révélation m’a confirmé.

Mon mari a toujours été comme cela. L’avis des gens est le DERNIER de ses soucis, en fait cela n’est même pas le dernier ni même un souci car il n’a pas de soucis. C’est la personne la plus focus et libérée de toute entrave relationnelle que je connaisse. Au fil des années mon admiration pour ce trait de caractère est passé par le questionnement : « nan mais … est-ce vraiment normal d’être ainsi ? », pour enfin comprendre que oui c’est normal, c’est un choix et c’est une liberté de vie.

C’est fou mais cet homme se fiche d’à peu près tout, sauf ce qui lui importe, et cela lui réussit.

Les circonstances de la vie glissent sur lui comme de l’eau sur une surface huilée et il met un point d’honneur à être si clair dans ses relations et toujours privilégier le plus simple qu’il n’est jamais en conflit avec personne et n’en veut également à personne.

J’essaye de m’inspirer de lui dans ce domaine, car clairement il a beaucoup à m’apprendre. Quand je lui parle de mes problématiques à ce sujet la plupart du temps il ne comprend même pas de quoi je parle, c’est comme m’adresser à lui dans une autre langue.

Depuis ce moment d’éclair, j’ai fais le choix de me ficher d’à peu près tout ce qui ne mérite ni mon attention ni mon temps afin d’être plus focus et garder mon énergie pour ce qui compte et apporte de manière concrète à ma vie. Et Seigneur, la vie est beaucoup plus belle, colorée et légère comme cela !

Je dois dire que depuis que je suis dans ce mood de manière active, je me laisse davantage porter par l’énergie que je ressens et les évènements et surtout je ne force plus rien. Ni ma volonté, ni les circonstances ni les interactions avec autrui. Tout est plus facile. Tout est plus clair, plus simple et beaucoup moins stressant. Je vous invite à tester.

Quels sont vos tips pour vous embellir la vie ? Vous reconnaissez-vous dans ces points ?

2 Small Talks sur 4 actes de self-love & self-affirmation qui changent la vie 

  1. Cathy-laure
    10 mai 2017 at 17 h 56 min (11 mois ago)

    c’est si vrai ce qui est là! je me rend compte que l’on s’encombre tellement du superflu que l’on perd l’essentiel.

    Répondre
    • Sarah
      11 mai 2017 at 12 h 42 min (11 mois ago)

      Oh oui, mais s’en rendre compte fait déjà beaucoup de bien ! Bonne journée Cathy-Laure !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués d'un *






Commenter *